Souvent, en compétition, nous avons tendance à rester fixer sur les performances que l’on souhaite acquérir, ne pensant qu’à améliorer l’entraînement. Mais on oublie le principale : le bien-être du cheval, et cela commence par nos connaissances personnelles : son logement lui convient-il ? Pourquoi a t-il eu cette réaction lors de l’entraînement ou pendant la compétition ? Il est impératif de savoir qu’un cheval bien dans sa tête et bien dans son corps sera bien plus performant. Ce stage, divisé sous forme de plusieurs modules, va vous permettre de répondre à de nombreuses questions.

Module 1 : l’influence des conditions de vie sur les performances en endurance.

Au programme

Le matin :

– Apprendre à observer.
– Monde sensoriel du cheval.
– L’apprentissage des bouteilles d’eau.
– Contraintes de la vie domestique : le budget temps du cheval et l’impact de l’architecture sur les performances.
– La vision, l’audition, le toucher, le goût et l’odorat chez le cheval et l’importance de le savoir en endurance.
– Les stéréotypies que l’on peut rencontrer et qui réalisent des contre-performances sur notre cheval en compétition.
– Mode de vie et contacts sociaux de la naissance jusqu’au cheval de haut niveau.
– Entraînement 20 à 60 km

L’après-midi

-1 heure de travail d’assouplissement en carrière avec Sophie Guillou par groupe de 4.
– Entretien individuel (gestion de planning, questions particulières) avec Chloé.

 

 

De 09h à 17h30.

Nombre limité de 11 personnes.

 

Tarifs :


80 € la journée.

40 € en auditeur libre.